Gestion de conflits en entreprise

Performance d'entreprise : 3 clés pour résoudre les conflits

Gestion de conflits en entreprise

Les conflits internes dans les entreprises sont inéluctables car inhérents à la croissance et à la vie de celles-ci. Chaque structure connaît une alternance de moments d’alchimie et de périodes de tension. Les conflits entre les différents services sont un point épineux car ils mettent à mal la productivité de l’entreprise. Il y a trois moyens d’agir pour revenir à une fluidité de fonctionnement .


1) Être à l’écoute des premières tensions

Ces tensions entre services n’apparaissent pas soudainement. Elles sont garées dans l’inconscient collectif puis se manifestent peu à peu dans les actions quotidiennes.
Aussi vrai que l’on peut sentir les prémices de l’automne en plein été, le dirigeant doit savoir interpréter les premiers signaux annonciateurs. Il est un des rares à avoir le privilège d’une vue globale. Mais il ne pourra les détecter dans les échanges électroniques ou les réunions officielles.
Il faut profiter d’autres moments pour percevoir la nature des relations entre services. Le dirigeant doit s’alerter lorsque les moments de pause se font exclusivement entre personnes d’un même service, ou lorsque les collaborateurs ne se mélangent pas lors des repas d’entreprise.
Malheureusement, son quotidien ne lui permet pas toujours d’être réactif à ce genre d’événements. La menace peut continuer de gronder. Les managers doivent prendre le relais et faire remonter ces signaux.

2) Concevoir le conflit comme un appel au changement

Le regard sur le conflit doit changer. S’il est considéré comme un événement négatif à éviter à tout prix, les tensions vont s’accroître et se figer .
Toute évolution démarre par une situation de crise. Les conflits imposent la nécessité de s’adapter. Ils sont le point de départ nécessaire d’une amélioration.
Le concevoir de la sorte amène la société et ses salariés à plus de flexibilité : il sera plus facile d’identifier les causes et de dégager les solutions.

3) Développer les échanges informels

Chaque service a ses propres codes, son propre langage, son propre fonctionnement. Le manque d’échange entre services accroît les différences et mène aux incompréhensions. On met l’accent sur ce qui nous différencie, on ne voit plus ce qui nous lie.
La pression des échéances et l’exigence de résultats avivent les tensions. Les individus se sentent incompris, non considérés. Chacun pense que les autres ont une vie plus simple. Il devient impossible d’épouser la logique de l’autre.
Pour y remédier, il faut mettre les protagonistes dans une dynamique d’interdépendance déconnecté du cadre de l’entreprise.
L’improvisation théâtrale permet de recréer un univers déconnecté du statut de chacun. Grâce à aux exercices proposés, les salariés prennent de la distance,  dédramatisent les enjeux, et revivent des moments d’alchimie.

Baignés dans un cadre bienveillant, ils recréent un historique, un langage et des codes communs.
Ce nouveau lien permet un regard différent à porter sur l’autre. Il ravive le goût pour un travail collectif . Il est un appui essentiel pour servir un objectif commun : la réussite de l’entreprise.